Forum RPG sur la série True Blood
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 John Huntingdon - You won't die today...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
John Huntingdon

Messages : 124
Points membre : 101
Date d'inscription : 12/05/2013
Emploi/Etudes : Médecin de nuit à l'hôpital de Shreveport



Scream to the moon

MessageSujet: John Huntingdon - You won't die today...   Dim 12 Mai - 13:38



Fiche de présentation
I Wanna Do Bad Things With You



Sir Huntingdon John
NOM: Huntingdon • PRÉNOM(S): John • AGE: 114 ans • LIEU DE NAISSANCE: Londres. • STATUT CIVIL: Célibataire. • MÉTIER/ÉTUDES: Ancien médecin • LIEU D'HABITATION: Shreveport • GROUPE: Vampires • Nationalité/ Origines: Anglais • Crédit: Tumblr •

Manies: quand il est nerveux, il la manie de se mordre les lévres ou encore à avoir des manies faciales. Un geste pour se contrôler intérieurement. Etant anglais, et ayant vécu durant les deux grandes guerres, il a une façon assez particulière de s'habiller. Un peu vieux jeu si vous voyez ce que je veux dire.
Ce qu'il aime: Ce qui touche à sa propre culture. Il est ici aux états unis mais il reste un patriote anglais. Sinon, contrairement à Edmund, il est la part sage des deux. Depuis que le True Blood a été mis en vente, il essaye un maximum de ne plus profiter des êtres humains. En gros ? Il veut se ranger.
Ce qu'il n'aime pas: Il n'a jamais trop aimé l'espèce humaine au final, bien qu'il reste en accord avec elle. Peut être est-ce parce que son créateur Edmund lui a bien rentré ca dans la tête ? La haine d'Edmund envers les humains est sans égal. Bien qu'il se maîtrise.



PSEUDO/PRENOM : Satine ÂGE : 25 PAYS : France COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? partenariat QUELQUE CHOSE A LUI REPROCHER OU UN PETIT MOT GENTIL ? Truuue blooodd <3 PRÉSENCE EN SUR LE FORUM : 5/7 CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Josh UN DERNIER MOT ? écrire ici.




Tell us your story

John est né à Londres le 10 Septembre 1899 et il avait 15 ans quand son père s'en alla pour la première guerre mondiale. Son père était un vétéran, parti à la guerre. Il a laissa une femme enceinte derrière lui. Mais John ne connu jamais son père, car celui-ci ne revint jamais de la grande guerre. Mère et enfant ne manquèrent pourtant de rien. Descendant d'une grande famille, le mari laissa un héritage plutôt conséquent. John grandit et alla dans les meilleures écoles. Il décida alors de devenir médecin. Rien de bien passionnant se passa durant ce labs de vie. John était un homme discret et plutôt consciencieux quant à ses études. Il devint ensuite médecin de renom à Londres pendant quelques années.

Mais une autre menace profilait à l'horizon et des rumeurs quant à une nouvelle guerre qui risquait d'éclater. Aussi terrible que l'autre, et ce qui ne manqua pas arriva. La guerre éclata. Les hommes en âge de se battre était réquisitionné et du haut de ses 36 ans, John n'échappa pas à la règle. Il partit au front. Ses qualifications lui donnèrent un certain confort pourtant et il devint médecin de guerre.

Tout ne se passa pas comme prévu et notre cher John réussit In Extremis à échapper aux Allemands. Il vint à se retrouver bloqué en France, alors que des résistants venaient à le cacher dans un petit village. Notre ami entra alors dans la résistance pendant plusieurs années, et n'hésitait pas à donner ses services à ceux qui en avaient besoin. Il soignait ceux qui ne pouvaient plus avoir de soins, des personnes recherchés, des résistants qui se sont trouvés sous le couperet d'un feu Allemand. Pendant cette période de sa vie, John a vu des horreurs que beaucoup n'oseraient affronter. Mais il n'était qu'au début de ses surprises...

Un jour, alors qu'il était en train de soigner une bande de résistants dans une de leur cachette à Paris, il y eut une descente de Nazis et notre anglais se trouvait bien parmi ceux là. Il devint alors prisonnier de guerre. Ne pensez pas que les Allemands sont des tendres, bien au contraire et ils n'hésitèrent pas à torturer notre homme pour récupérer des informations quant aux résistants. Mais John ne lâchait rien. Ils pouvaient lui arracher les ongles, le fouetter, le malmener comme ils le voulaient. Il restait un homme d'honneur sur bien des points.

Il fut transféré dans un camp de concentration, dans un bien triste état déjà. Ils l'envoyaient à la mort, sachant pertinemment qu'ils n'obtiendraient rien de lui. John n'avait plus aucun espoir et il se disait bien qu'il finirait comme son père et que sa mère viendrait à recevoir une lettre lui annonçant son décès... Si ce n'était pas déjà fait.

Mais tout ne se passa pas comme prévu. Après avoir été parqué comme un animal avec d'autres, il arriva au camp. Il ne se doutait pas qu'il allait faire la plus étrange des rencontres. Il faisait nuit quand il arriva. Contrairement aux autres, et surement parce qu'il était un ancien résistant, on le mena dans le bureau du Colonel qui s'occupait du camp. Il se retrouva face à un vieux barbu stricte et qui avait bien décidé de le faire trimer avant qu'il ne rende l'âme mais là n'était pas le plus important. Avec lui se trouvait son Lieutenant, silencieux, droit, et incroyablement énigmatique. John pouvait sentir son regard sur lui, pénétrer son âme et le mettre totalement à vif.

Alors que la discussion tournait vinaigre et que visiblement notre anglais n'avait pas la ferme intention de se laisser faire, le Lieutenant vint à prendre la parole. " C'est un médecin. Il peut nous être utile. " Le Colonel se leva et regarda son Lieutenant de manière strict avant de lui dire en Allemand " Il nous provoque et c'est comme celà que vous répondez ? " L'homme sourit et lui répondit dans la même langue, et dans une voix grave et suave, presque irréelle " Effectivement. Et vous savez bien que vous me laisserez faire à ma guise. " Les muscles du Colonel vint à se détendre et il dit dans un automatisme " C'est vrai, il peut nous être utile. Vous vous occuperez de lui. "

Il était passé devant John et l'invita à le suivre dans une langue parfaite de Shakespeare. John trouvait se type bizarre et n'avait absolument rien compris à l'échange qu'il venait d'y avoir. Bien que la situation était totalement absurde. Il finit par s'arrêter derrière lui et lui demanda " Pourquoi vous faites ca ? C'est quoi votre but ? De toute manière je suis déjà mort. " Le Lieutenant se retourna et posa ses yeux incroyablement clairs sur lui en lui disant " Je suis venu ici pour trouver quelque chose et vous êtes un choix de qualité. J'en ai vu des abrutis passer dans ce bureau, vous pouvez me croire... Mais vous ! Ha ! Et vous avez raison, toutes personnes entrant dans ce camp fini irrémédiablement par mourir. Mais peut être que... enfin nous verrons... En attendant, je vous conduis dans vos appartements là bas. Je vais vous donner de quoi vous restaurer. " John ne sût rien répondre en premier lieu. L'homme continua sa route et le conduisit dans le lieu qu'il avait décrit.

Avant de partir, il ne put s'empêcher de lancer au Lieutenant Nazi " Vous savez... Vous avez beau faire ca, jamais je ne vous obéirais. " L'homme eut un sourire, il semblait comblé. " Le contraire m'aurait étonné. Ho non... N'obéissez pas, sinon vous deviendriez comme ces autres. Faible et sans importances... "

La première journée passa et malgré ce traitement de faveur de la première nuit, John se retrouva avec les autres dans un grand entrepôt. On vint à lui tatouer un code barre sur le bras comme beaucoup d'autres. On le conduisit dans un cabinet médical. Non pas pour soigner les gens du camp mais bel et bien les soldats Nazis. John refusa de le faire. Le Colonel dû intervenir et lui donna des tâches pénibles à faire en contrepartie. Il ne vit aucun signe du Lieutenant dans les parages. Puis le soir tomba.

Mais John ne voulait plus de traitement de faveur. Il voulait être solidaire avec les autres. Il se dirigea dans les maisonnées de fortune qui servaient d'habitation. Mais il sentit quelqu'un l'attraper avec force par le bras avant de le plaquer contre un mur dans un coin. Ses pieds ne touchaient même plus le sol. John fut surpris de voir que c'était le Lieutenant de la veille. " Je te donne tout et c'est comme celà que tu me remercies ? " John secoua la tête " Je n'ai pas besoin de celà. Je suis un homme d'honneur et jamais je ne servirai une cause aussi répugnante que la votre. " Il le lâcha et lui répondit " Si je te dis que je ne suis pas l'un des leurs mais que je veux être aux premières loges pour tous les condamner, me suivrais-tu ? " John redressa ses épaules et le regarda, dubitatif. " Un espion ? Pourquoi me dire celà maintenant ? " Le lieutenant se mit à rire doucement et ajouta " Espion... Que c'est mignon. J'aime me faufiler dans les moments historiques de la vie, j'aime ca, et j'aime faire partie de cette lignée bien que mon nom restera totalement inconnu à vos livres d'histoire. On va dire que c'est plutôt un hobby. " Ce fut au tour de John de rire jaune. " Vous êtes complètement fou alors. " Il attrapa de nouveau John par le col pour le plaquer de nouveau contre le mur. " Tu ne comprends pas. Pas encore. Mais tu vas m'aider. Je veux monter une rébellion parmi les prisonniers et tu seras à leur tête. Je sais que je n'ai pas besoin de te forcer à le faire, tu en meurs d'envie. "

John accepta le contrat avec le Lieutenant. Ils vinrent à monter un plan de rébellion et chaque soir, ils venaient à se retrouver en secret pour discuter de tout celà. Plus le temps avançait, plus les deux hommes se rapprochèrent... Même si John n'en avait pas encore conscience. Quant au Lieutenant, qui était un vampire, vous l'avait sans doute deviné, il s'était attaché à ce petit humain au cran d'acier, et contre toute attente, il ne désirait plus s'en faire un casse-croûte ou alors à le tuer pour en faire une progéniture. Respect ? C'était surement cela. Amour ? Il y en avait. C'est surement pour celà qu'il ne l'avait pas encore hypnotisé pour le mordre en douce, alors que lui-même avait cette passion grandissante qui lui tortillait les boyaux.

Le jour J arriva. Tout était en ordre. Grâce au Lieutenant, les prisonniers récupérèrent des armes. L'attaque arriva. Ce fut une vraie boucherie. Bien que les militaires Nazis eurent du mal à repousser les prisonniers, la situation ne tourna pas en leur faveur. John fut attrapé comme étant à la tête de l'opération. Le jour s'était levé et bien entendu, notre cher Lieutenant avait regagné six pieds sous terre.

Que se passa-t-il ? Ils le torturèrent mais jamais il ne révéla le nom du Lieutenant. Jamais. Le soir venu, il avait tellement subit qu'il était lui-même mourant. Voyant que leur prisonnier n'était plus que bon à jeter, ils décidèrent de monter une sorte de bûcher au milieu du camp pour le brûler devant tout le monde. Histoire de calmer les esprits. John n'était pas apte à quoi que ce soit, il était à peine conscient quand on l'attacha là.

Le fait qu'on vienne à l'asperger d'essence le fit revenir légèrement à lui. Ils allaient le brûler quand notre Lieutenant vint à intervenir. Il tua à une rapidité effrayante. Les militaires mais comme personne ne devait connaitre son secret, il ne s'arrêta pas là. Tout le camp y passa. Il alla ensuite cueillir John à moitié mort pour le sortir de là. Il brûla ensuite le camp entièrement avant de partir dans la forêt avec l'anglais.

Il le déposa près d'une souche. Il avait deux choix qui se présentaient à lui pour le sauver: soit lui faire boire son sang, soit le transformer en vampire. Alors qu'il avait son regard fixé sur l'homme et qu'il venait à réfléchir, John reprit conscience et lui souffla faiblement " Tu es quoi au juste ? Tu sais je t'ai vu dans le camp. Tu les as tous tué. Tu es un autre monstre... " Le Lieutenant fronça les sourcils, il laissa couler ce qu'il venait de dire. " Je peux te sauver si tu veux. " John se mit à rire, et toussa alors que du sang lui remontait le long de ses lèvres. " Non merci... " Il lui attrapa la main " Je ne peux pas te laisser mourir. Tu vaux tellement plus John et ca tu ne le sais pas encore. Je peux te donner le pouvoir. L'immortalité. " John secoua la tête. " Laisses moi mourir. Tu l'avais si bien dit, on ne sors pas vivant de ce camp. " Il jouait la forte tête. Il le voyait comme un monstre mais il ne savait pas ce que c'était d'être comme celà. John était comme lui mais ne s'en rendait pas encore compte. Ils étaient en colère contre l'histoire que ces humains leur imposaient. Oui... C'est ca. Ils étaient différents et à deux, ils pouvaient faire de grandes choses. Le Lieutenant l'attrapa par le menton et lui dit: " Toi et moi on est pareil. Les guerres nous ont changé. Tu sais ce qui ne va pas ? Ce sont les humains. Ils font n'importe quoi et sont si stupides. Ce que je te propose c'est de changer ca. Devenir un être supérieur. "

John tourna alors de l’œil et ne lui répondit pas. La décision était entre ses mains. Il ne put s'empêcher de laisser couler des larmes de sang, lui qui était d'ordinaire si froid. Non, il ne pouvait pas le laisser s'en aller comme celà. Il sortit ses canines et commença le procédé de transformation. Au réveil, John n'était pas bien ravi de ce que lui avait fait Edmund. Car oui, ce fut après qu'il lui révéla son nom. Il tenta plusieurs fois de s'enfuir mais notre vampire avait la main mise sur lui. Mais rapidement John comprit le calvaire quotidien d'Edmund et ils devinrent très proches l'un de l'autre.

Ils participèrent à la guerre froide et passèrent un moment en Russie. Puis les vampires vinrent à faire polémique chez les humains. Celà fait trois ans... Et celà fait trois ans que nos deux compères ont décidé de mener la grande vie aux Etats-Unis.













Dernière édition par John Huntingdon le Dim 12 Mai - 21:19, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Joshua Lethal

Messages : 295
Points membre : 325
Date d'inscription : 09/05/2013
Localisation : Dans la fôret
Emploi/Etudes : Etudiant en médecine



Scream to the moon

MessageSujet: Re: John Huntingdon - You won't die today...   Dim 12 Mai - 14:55


Mon premier meeeembre !

Tu as sept jours pour terminer ta fiche et si tu as besoin d'un délai n'hésite pas, tu connais la chanson ! :D


_________________
Josh Lethal

Pourquoi avoir peur du bonheur ? Le bonheur est l'une des meilleures choses que l'on peut souhaiter à quelqu'un.

© SweetyBB


Revenir en haut Aller en bas

avatar
John Huntingdon

Messages : 124
Points membre : 101
Date d'inscription : 12/05/2013
Emploi/Etudes : Médecin de nuit à l'hôpital de Shreveport



Scream to the moon

MessageSujet: Re: John Huntingdon - You won't die today...   Dim 12 Mai - 19:48


Miciiiiii <3

Je pense avoir terminé


_________________
This feeling inside
I am vampire, but I'm still human too. I can laught, I can suffer, I can cry, I can feel pain. I need it, cause it makes me who I am.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Joshua Lethal

Messages : 295
Points membre : 325
Date d'inscription : 09/05/2013
Localisation : Dans la fôret
Emploi/Etudes : Etudiant en médecine



Scream to the moon

MessageSujet: Re: John Huntingdon - You won't die today...   Dim 12 Mai - 22:33


Que dire ?.. OUAAAAAAAAAAAAH !!! Je suis complètement fan de ton histoire !!!
Tu as une plume sublime et une façon d'écrire tellement forte que j'étais carrément au côté de John et Edmund en lisant ! xD

C'est avec un grand honneur, et un grand plaisir que je te valide, cher premier membre


_________________
Josh Lethal

Pourquoi avoir peur du bonheur ? Le bonheur est l'une des meilleures choses que l'on peut souhaiter à quelqu'un.

© SweetyBB


Revenir en haut Aller en bas

avatar
John Huntingdon

Messages : 124
Points membre : 101
Date d'inscription : 12/05/2013
Emploi/Etudes : Médecin de nuit à l'hôpital de Shreveport



Scream to the moon

MessageSujet: Re: John Huntingdon - You won't die today...   Lun 13 Mai - 8:37


Merci c'est gentil
Je file faire ce que j'ai à faire alors


_________________
This feeling inside
I am vampire, but I'm still human too. I can laught, I can suffer, I can cry, I can feel pain. I need it, cause it makes me who I am.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Joshua Lethal

Messages : 295
Points membre : 325
Date d'inscription : 09/05/2013
Localisation : Dans la fôret
Emploi/Etudes : Etudiant en médecine



Scream to the moon

MessageSujet: Re: John Huntingdon - You won't die today...   Lun 13 Mai - 9:04


Ahah oui, fais donc ! Mais je pense que je vais faire une fiche de validé comme sur Il était une fois, pour rappeler aux gens tout ce qu'ils doivent faire !


_________________
Josh Lethal

Pourquoi avoir peur du bonheur ? Le bonheur est l'une des meilleures choses que l'on peut souhaiter à quelqu'un.

© SweetyBB


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Scream to the moon

MessageSujet: Re: John Huntingdon - You won't die today...   





Revenir en haut Aller en bas
 

John Huntingdon - You won't die today...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» John Rambo
» [SOFT] SECOND TODAY / WEATHERPANEL : La Météo qu'il vous faut! [Gratuit]
» John BUCHAN (1875-1940)
» Song of the Underground Railroad (John Coltrane Quartet)
» [TUTO] Configurer Second Today

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scream to the Moon :: Direction :: Passeport s'il vous plait ! :: Fiches Validées-