Forum RPG sur la série True Blood
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sophie-Anne Leclerq

Messages : 188
Points membre : 220
Date d'inscription : 13/05/2013
Emploi/Etudes : Reine de Louisiane



Scream to the moon

MessageSujet: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Lun 13 Mai - 17:46



Fiche de présentation
I Wanna Do Bad Things With You



Leclerq Sophie-Anne

NOM: Leclerq • PRÉNOM(S): Sophie-Anne • AGE: Apparence: 24 ans Réalité : 554 ans • LIEU DE NAISSANCE: Venise, Italie • STATUT CIVIL: Extrêmement compliqué • MÉTIER/ÉTUDES: Reine de Louisiane • LIEU D'HABITATION: La Nouvelle Orléans • GROUPE: Vampire • Nationalité/ Origines: Italienne, française mais surtout américaine • Crédit: G. •

Sophie-Anne est une femme très élégante et mérite réellement son titre de reine de Louisiane rien que par ses manières charmantes. Elle est toujours parfaitement maquillée et habillée en suivant la mode des années 40. Elle voue un culte fou pour Elizabeth Taylor ou encore Marilyn Monroe et aimerait pouvoir leur ressembler autant physiquement que caractéristiquement, car elles les trouvent tout simplement parfaite. Malheureusement pour elle, son côté immature ne l'aide pas vraiment dans sa quête de perfection. Elle agit souvent comme une enfant gâté et ne s'en tient qu'à son propre jugement. Elle rie pour un rien mais sait faire preuve tout de même d'une certaine ironie. Mais sous son apparence de femme jeune, qui peut laisser certaines personnes assez perplexe sur le titre de reine dont elle est attribuée, Sophie-Anne se révèle être une vraie calculatrice. Elle fait tout pour arriver à ses fins et elle y arrive, en obligeant, par exemple, Éric à vendre du V.

Sexuellement parlant, elle est lesbienne, bien que parfois une aventure avec un homme doué ne lui déplaît aucunement. Sophie-Anne apprécie tout autant la compagnie des humains que celle des vampires, mais en ayant tout de même une préférence pour les humains (ou si je puis humaines), qui selon elle, sont beaucoup plus obéissants. Elle a en horreur les garous, dont elle trouve leur comportement désobligeant, et qui, pour elle, mérite leur appelation de « sales cabots ».

Au niveau de sa vie affective, elle avait une petite amie, Hadley Hale, la cousine de Sookie, dont elle éprouvait des sentiments sincères envers elle. Leur histoire s'est terminée juste avant le mariage avec Russell, ce qui l'a absolument bouleversée. Mais après son divorce, elle a recommencé une relation avec Hadley qui a, malheureusement, commencé à battre de l'aile. Elle est donc à la recherche de quelqu'un qui pourrait remplacer Hadley car elle sait que la fin de leur liaison est proche, mais elle aimerait continuer ses amourettes à droite et à gauche, car elle ne conçoit pas sa vie sans un certain degré de libertinage.

Sophie-Anne a une connaissance très approfondie sur les créatures surnaturelles, notamment sur les ménades et les fées. Elle essaie de se cultiver le plus possible, quand elle ne s'amuse pas, pour pallier son manque de maturité que ses proches lui reprochent tant. Elle a appris, grâce aux multiples livres se trouvant dans son immense bibliothèque, à contrôler ses pouvoirs de lévitation, qu'elle sait maintenant parfaitement utiliser.



PSEUDO/PRENOM : G. (haha) ÂGE : 16 ans PAYS : France COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Par ma meilleure amie QUELQUE CHOSE A LUI REPROCHER OU UN PETIT MOT GENTIL ? Mais c'est que ce forum est parfait dis donc <3 PRÉSENCE EN SUR LE FORUM : 6/7 environ CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Josh UN DERNIER MOT ? Renfield




Tell us your story

Commençons par le commencement de toutes choses : la naissance.
Je suis née le 19 janvier 1459, par une magnifique mâtiné hivernale à Venise. Ma mère, Claudia Candiano, était la descendante d'une des famille les plus influentes d'Italie. Elle avait rencontré mon père, Louis-Ferdinand Leclerq, pendant qu'il voyageait pour affaire à Venise. Depuis ce temps-là, ils ne se sont plus quittés. J'envie mes parents de s'être trouvés et d'être tombé amoureux dès le premier regard, car pour moi, ça ne s'est pas passé comme je l’espérais.

Arrivé à mes quatorze ans, ma famille commençait à juger bon l'idée d'un mariage avec un de mes cousin éloigné. Mes parents étaient contre cet idée, car eux croyait en l'amour et il ne voulait pas me laisser embarquer dans un mariage aussi jeune. Mais malheureusement, mon grand-père maternel décida que le mariage devait être fait le plus tôt possible car il était affreusement malade et étant donné que mes parents ne pouvait plus avoir d'enfants, j'étais dans l'obligation de faire naître un fils qui pourrait lui succéder.

On organisa donc mon mariage. J'avais à peu près quinze ans quand je fus enfin marié. Mon mari s'appelait Mercurio Battista, c'était un homme d'une vingtaine d'année. Il paraissait gentil et aimable, mais la vérité était bien tout autre. Il se révéla être la pire pourriture que j'eus le malheur de rencontrer. Il était plein d'arrogance, violent, ne pensant qu'à son propre bien et n'hésitant pas à me violer pour assouvir ses désirs infâmes. Je vécût jusqu'à mes vingt-quatre ans à me faire traité comme une moins que rien, moi la fille d'une famille tellement prestigieuse. Je n'avais toujours pas réussi à produire l'héritié tellement souhaité par ma famille, mes parents étaient morts depuis quelques mois à cause d'une mystérieuse maladie contagieuse, me laissant seule face à l'abominable être qu'était mon mari.

Un jour, je me leva avec irrésistible envie de voir le sang de Mercurio couler de son crâne. Je me mis donc à échafauder un plan qui se révéla être parfait. Après cela, je me rendis dans ma cuisine prendre l'outil le plus tranchant possible et puis je sortis dehors. Mon mari était allongé sous un arbre, à faire la sieste. Je brandis alors l'objet subtilisé et lui enfonça dans son crane. Je découvris alors un plaisir que mon cœur avait dû me cacher jusque là. Je me sentais tellement puissante. Et à la fois sereine de m'être débarrassé de ce monstre. Mais je me disais que maintenant, tout était fini. A quoi bon continuer de vivre lorsque l'on a plus aucune raison d'être. Et puis au diable le péché mortel, on m'avait fait vivre un tel enfer sur Terre, que l'enfer qui m'attendait ne devait être que plus doux.

Je me dirigea alors dans des bois qui se situaient à quelques mètres de ma demeure. En allant dans la cuisine, j'avais pris un sorte de petit poignard pour en finir avec ma vie ; je ne voulais absolument pas partager le même instrument de mort que mon défunt mari. Arrivé à l'endroit où je venais me ressourcer quand la vie à la villa devenait plus qu'insupportable, je fis une prière pour dire adieu à tout ce qu'il y avait pu être réjouissant dans mon existence et je m'enfonça le poignard droit dans mon cœur.

Mais il faut croire que ce n'était pas encore ma fin.

Je me réveilla, allongée dans un lit. Je me suis dit pendant un instant que je devais être au paradis et qu'on avait fait preuve de miséricorde à mon égard, mais non, j'étais bel et bien vivante. Et plus vivante que jamais. J'avais en moi ce même sentiment de puissance et de zen que j'avais pu ressentir auparavant. Je me sentais enfin. Moi.

Brümilda von Stroheim. C'est le nom de ma sauveuse, de ma créatrice et de mon première amour. Elle m'avait observé pendant longtemps dans ma Venise natale. Elle n'avait jamais voulu intervenir dans ma vie, de peur d'être rejetée, mais elle ne pouvait se résoudre à me laisser mourir. Elle avait donc pris la lourde décision de me transformer en vampire. Sur le coup, je dois avouer que j'étais assez terrifiée par moi-même, mais quand elle m'expliqua tout ce que la vie de vampire pouvait apporter d’excitant et d'amusant, je décida que pour moi, mon existence n'était plus une option.
Une nouvelle vie s'offrait devant moi. Je pouvais enfin faire tout ce dont mon rang m’interdisait même de penser. Brümilda et moi avons décidé de s'enfuir d'Italie pour que je n'ai plus à repenser aux mauvais souvenirs de ma vie à Venise. Nous nous dirigions donc vers sa terre natale : Vienne. Il nous fallut pas beaucoup de temps pour y arriver. Nous étions accompagnées par deux garous que Brümilda avait réussi à dresser. Ils nous transportaient dans une carriole à l'abri de toutes lumières, où le temps passait à folle allure au côté de ma créatrice. Nous étions vraiment faite l'une pour l'autre : nous avions le même caractère immature et joueur. Nous nous ennuyons jamais, nous étions toujours en train de rire et des sentiments amoureux à son égard commencer à naître. C'est à ce moment même que je compris que je n'étais en aucun cas faite pour les hommes. Ils n'étaient rien d'autres pour moi que de vulgaires déchets. Il n'y avait que Brümilda qui comptait. Elle m'avait accompagné d'un regard dans les moments tristes de ma vie et à partir de ce moment, nous pouvions enfin vivre ensemble, tel deux êtres qui avaient été créés pour s'aimer.

Lors de notre arrivée à Vienne, après avoir gracié les deux garous qui avaient enfin trouvé une meute, nous avons commencé une vie nocturne, faite de plaisir sans limite. Nous séduisions les hommes (je dois dire que cela me dégoûtait un peu) pour à la fin nous abreuver de leur sang. Nous avions fait tellement de saccage dans la ville, que nous pûmes rester vivre que deux ans par peur de nous faire attraper et tuer. Mais ces deux ans furent les plus belles années de toute mon existence de vampire.

Ma chère et tendre et moi-même nous dirigions donc vers l'Angleterre, où la vie aurait dû être encore plus belle et pleine de plaisir. Au lieu de cela nous fûmes accueillit dans un contexte de changement de religion, où aucun catholique n'était le bienvenu. Bien que je suis vampire, j'avais à l'époque encore une fois chrétienne et me convertir à l'anglicanisme était pour moi inconcevable. Donc, par amour pour moi, Brümilda se laissa convaincre d'aller vivre en Irlande, pays profondément catholique. Là-bas, la vie était peut-être moins drôle, mais j'étais avec ma bien-aimée et c'est tout ce qui comptait.

Après nous avoir trouvé un parfait manoir, nous avons commencé une existence paisible, enfin, pas si paisible que cela. Malgré tous les sentiments passionnels et amoureux que je pouvais avoir envers ma créatrice, je ne pouvais me sentir totalement satisfaite que si j'allais voir d'autres filles. Malheureusement, Brümilda était une personne de très jalouse, et un jour où je prenais du bon temps avec quelques filles, elle n'en pu plus et s'en alla pour ce qu'il me semblait être toujours...

Après son départ, ma vie ressemblait à la même tristesse que celle vécu au début de mon existence. J'aurais préféré cent fois qu'elle me tue plutôt que d'exister avec le calvaire de ne plus vivre sans elle. Je ne vivais plus que de dépravation, je ne m'amusais plus, je ne riais plus. Tout ce qu'on me proposait comme distraction était pour moi sans aucun intérêt et personne n'arrivait à replacer ma douce créatrice. Je vécus donc des décennies, dans mon manoir glacial, en Irlande, loin de son cœur.

Seulement, un beau jour, je reçu une lettre. N'ayant plus aucune excitation pour rien, elle me paraissait plus que futile et je me décida de l'ouvrir que plusieurs jours après. Quand je commença à lire cette lettre, j’eus du mal à contenir mes larmes. Voici la lettre en question :

« Chère Madame Leclerq,

Je sais que vous ne me connaissais point et que vous auriez voulu que cette nouvelle vous soit parvenu par une personne chère à vos yeux, mais je puis ne pas vous révéler la terrible nouvelle. Je suis dans le regret de vous dire que Brümilda von Stroheim est morte, le 16 août 1717 en Allemagne, à la suite d'un pieu dans le cœur. Des chasseurs de créatures surnaturelles avaient été prévenu de certains faits et geste douteux de Brümilda, et l'on pris en chasse en la traitant de sorcière. Les nouvelles que je vous apporte là ne sont guère réjouissante, mais je veux que vous sachiez qu'elle vous aimait toujours du plus profond de son âme et que sa décision de partir de chez vous était pour elle l'acte qu'elle a le plus regretté de sa vie. Elle m'a donc demandé quelques jours avant sa mort, de vous donnez ce collier ci-joint. Elle savait qu'elle allait mourir et ne voulait plus lutté, sa vie était beaucoup trop malheureuse sans vous et elle ne voulait pas revenir vers vous de peur d'être rejeté. Toutes mes sincères condoléances.

Votre humble serviteur. »

Horrible. Ce sentiment que je ressentais était tout simplement horrible. La personne la plus importante à mes yeux venait de s'éteindre, disparu dans le néant. Mais malgré tout cela, j'étais soulagée. Elle m'aimait toujours. J'aurais tellement voulu l'embrasser une dernière fois avant qu'elle parte. Heureusement, une part d'elle vit toujours avec moi avec son sang dans mes veines et son collier de perles.

Je pris la décision de quitter l'Europe après cette événement, chassé par la famine qu'infligeait les anglais sur l'Irlande et par mon envie d'une vie nouvelle. J'ai donc dis au revoir à tous ces bons et mauvais souvenir et je me suis dirigée vers la terre de tous les rêves, où tout est possible. Une fois là-bas, je me fis très vite des amis vampires. Je commençais à faire partir d'un cercle très réservé de vampires d'élites.

Les États-Unis est vraiment ma maison, je me demande même pourquoi je n'y suis pas allée avec Brümilda avant, ça nous aurait peut-être évité d'être séparé pour toujours. Mais j'évite de me dire ce genre de chose, je n'ai aucunement envie d'avoir des regrets maintenant que je suis ici, chez moi.

En 1807, je fus nommée reine de Louisiane, un nouvel état étant dépourvu de royauté. Je m'y installa très vite et fis construire la villa à l'italienne de mes rêves. Je menais et je mène toujours, une existence luxueuse, pleine de plaisir et d'amour.

Je commença très tôt à faire du trafic de V. D'ailleurs je prenais un malin plaisir à jouer avec Eric Northman, le seul homme qui est un vrai intérêt physiquement pour moi, en le menaçant d'arracher ses crocs pour m'en faire des boucles d'oreilles après que Bill est malencontreusement découvert mon petit trafic. Et malheureusement, par la suite, Bill, un sujet que je pensais fidèle dont le devoir était d'enquêter sur la fée, m'a trahi et dénoncé à l'autre vermine de Russell, qui utilisa mon trafic pour pouvoir se marier avec moi.

Heureusement pour moi, tout cela est derrière moi ! Russell a annulé ce maudit mariage et me revoilà libre comme l'air. J'ai pu regagner mon royaume et surtout de l'autorité sur toute la Lousiane. J'espère que cela durera longtemps !












Dernière édition par Sophie-Anne Leclerq le Sam 25 Mai - 17:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
John Huntingdon

Messages : 124
Points membre : 101
Date d'inscription : 12/05/2013
Emploi/Etudes : Médecin de nuit à l'hôpital de Shreveport



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Lun 13 Mai - 18:11


Sophie-Anne *_*
FIIIRST ! Bienvenue ma reine.


_________________
This feeling inside
I am vampire, but I'm still human too. I can laught, I can suffer, I can cry, I can feel pain. I need it, cause it makes me who I am.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sophie-Anne Leclerq

Messages : 188
Points membre : 220
Date d'inscription : 13/05/2013
Emploi/Etudes : Reine de Louisiane



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Lun 13 Mai - 18:58


Ooh merci beaucoup


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Joshua Lethal

Messages : 295
Points membre : 325
Date d'inscription : 09/05/2013
Localisation : Dans la fôret
Emploi/Etudes : Etudiant en médecine



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Lun 13 Mai - 21:29


Bicheeeeeeeeette !!!

Bienvenue à toi, tu as sept jours pour faire ta fiche et tout ça tout ça, de toute façon je te rappellerai tout ça demain !


_________________
Josh Lethal

Pourquoi avoir peur du bonheur ? Le bonheur est l'une des meilleures choses que l'on peut souhaiter à quelqu'un.

© SweetyBB


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sophie-Anne Leclerq

Messages : 188
Points membre : 220
Date d'inscription : 13/05/2013
Emploi/Etudes : Reine de Louisiane



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Mar 14 Mai - 13:07


Hihi, merci ma biche


_________________



God Save The Queen.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité




Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Mar 14 Mai - 13:26


Bienvenue chère Mademoiselle


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sophie-Anne Leclerq

Messages : 188
Points membre : 220
Date d'inscription : 13/05/2013
Emploi/Etudes : Reine de Louisiane



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Mar 14 Mai - 14:10


Merci


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Joshua Lethal

Messages : 295
Points membre : 325
Date d'inscription : 09/05/2013
Localisation : Dans la fôret
Emploi/Etudes : Etudiant en médecine



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Dim 26 Mai - 9:55


Que dire sur ton histoire ? Tu gères ! Bienvenue parmi nous


Bienvenue à toi


C
ongratulation, ta fiche a fait fureur aux près des grands manitous, et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes très heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous

Mais avant tout n'oublies pas d'effectuer les quelques tâches que tu te dois d'effectuer :

◊ Vérifier que tu as été ajouté(e) au bon groupe.
◊ Recense ton avatar dans le bottin en postant le code suivant:
Code:
[code][color=DarkRed]Avatar - Pseudo[/color][/code]
◊ Rempli ton profil au maximum, si ce n’est pas le cas un membre du Staff viendra te le rappeler.
◊ Crée ta fiche de liens et celle de rp à cet endroit-ci, et cet endroit-là.
◊ Tu n'es pas obligé, mais tu peux crée ta boîte mail, et ton portable.

Voilà, voilà, si tu as veillé à faire tout cela, tu peux jouer avec nous, profiter de la Chatbox et du flood !






Un grand merci à SweetyBB pour le codage ! <3



_________________
Josh Lethal

Pourquoi avoir peur du bonheur ? Le bonheur est l'une des meilleures choses que l'on peut souhaiter à quelqu'un.

© SweetyBB


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sophie-Anne Leclerq

Messages : 188
Points membre : 220
Date d'inscription : 13/05/2013
Emploi/Etudes : Reine de Louisiane



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Dim 26 Mai - 10:11


Aaaaah merci


_________________



God Save The Queen.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jessica Hamby

Messages : 158
Points membre : 106
Date d'inscription : 18/05/2013
Localisation : Bon Temps
Emploi/Etudes : Hôtesse au merlotte's



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Dim 26 Mai - 10:36


Bienvenue .


_________________

I'm so tired of being here
Suppressed by all of my childish fears
And if you have to leave
I wish that you would just leave
'Cause your presence still lingers here
And it won't leave me alone

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sophie-Anne Leclerq

Messages : 188
Points membre : 220
Date d'inscription : 13/05/2013
Emploi/Etudes : Reine de Louisiane



Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   Dim 26 Mai - 11:12


Merciii


_________________



God Save The Queen.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Scream to the moon

MessageSujet: Re: Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.   





Revenir en haut Aller en bas
 

Sophie-Anne Leclerq, ou la parfaite reine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les chroniques des vampires [Anne Rice]
» [Kinsella, Sophie]Ma vie pas si parfaite
» [Anne-Sophie Silvestre] Chevalier d'éon, agent secret du roi, tome 1 : Le masque
» Paparazzi (Anne Sophie)
» Les folles aventures d'Eulalie de Potimaron d'Anne-Sophie Silvestre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Scream to the Moon :: Direction :: Passeport s'il vous plait ! :: Fiches Validées-